PERDURANTE
  Biblioteca Oplepiana N. 45

(2020)

È l’omaggio di amici, oplepiani e non, a Francesco Durante, scrittore, giornalista, traduttore, oplepiano scomparso il 3 agosto 2019. Questo è il contributo di Astrid Poier-Bernhard:

 

Dans le souvenir de ton sourire franc

 

À supposer qu’on me demande ici d’écrire quelques mots à la mémoire de Francesco Durante, décédé subitement et beaucoup trop tôt sans doute pas seulement pour l’Oplepo, je dirais que je le ferais avec plaisir, dans le souvenir de son sourire franc, et de préférence dans la forme d’un « À supposer… », forme contrainte inventée par Jacques Jouet, forme qui n’est rien d’autre qu’un « texte à démarreur » et donc susceptible d’évoquer aussi implicitement le pouvoir de démarrer, de déclencher quelque chose, un pouvoir particulier de personnalités comme Francesco qui unissent l’intelligence, l’érudition et l’enthousiasme de manière si heureuse qu’en résulte une énergie qui inspire et stimule qui encourage et incite qui met en mouvement et soutient qui fait éclore et qui perdure et se manifestera non au conditionnel impliqué par l’ « À supposer… », mais au présent comme au futur – qui sera par ailleurs aussi un présent, comme l’indique ton nom, et qui s’est déjà manifesté cette année au festival de littérature de Salerno appelé PerDurante, consacré à ta mémoire, cher Francesco, dans le regret de la place que tu laisses, mais dans la conviction de saisir tes idées, de prendre le relais …